Publié par

Bassin de jardin d’aspect naturel

Il s’agit de réaliser un bassin d’aspect naturel, comme une mare, ayant pour vocation d’attirer les animaux et ajouter un effet décoratif dans cette partie du jardin.

Pour une bonne durabilité, le bassin est protégé des rongeurs par une couche de mortier puis étanché avec un liner EPDM de bonne épaisseur. Un drainage est réalisé tout autour pour éviter toute coulée de terre dans le bassin.

Différents paliers sont prévus en fonction des besoins des plantes et une zone de lagunage est réalisée avec filtration à travers le gravier.

Une population très raisonnable est introduite, comportant un seul poissons rouge et un gardon doré (pour éviter la reproduction), et une dizaine de Notropis chrosomus. La plantation, elle, est au contraire importante avec des plantes oxygénantes (Ludwigia, Myriophyllum, Egeria, Ceratophyllum), un nénuphar, une Thalia, un papyrus vivace, et de nombreuses plantes de berges : Acorus, Iris, Eriophorum, Hippuris, Mentha, Preslia, etc.

Un empierrement conséquent permet de faire le lien avec la spirale aromatique accolée, qui est renforcée pour l’occasion, et de masquer complètement la bâche des bords et des paliers supérieurs, pour un effet des plus naturel et intégré au jardin.

Publié par

Réfection d’un bassin de jardin

Type de projet :

Restauration d’un bassin de jardin

Contexte :

Il s’agit d’un client dont le bassin en béton a une eau très trouble empêchant de voir les poissons.

Le diagnostic révèle une filtration totalement inefficace aussi bien au niveau du débit de la pompe que des matériaux filtrants.

Il est également mis en évidence au début des travaux que les pertes d’eau importantes ne relèvent pas d’une évaporation très forte mais d’une fuite de plus en plus importante sur le bassin.

Le projet proposé par EAS :

Après une visite de site, EAS a proposé de revoir le système de filtration : le vieux “coffre” en béton qui abritait la petite filtration est réorganisé en totalité : une cloison isole la partie électrique de l’autre espace qui est imperméabilisé et sera rempli d’eau pour offrir un gros volume de filtration.

Cet espace est compartimenté avec un préfiltre sous formes de brosses, qui s’encrassent peu, et un gros volume de support bactérien (Hélix) mis en mouvement et oxygénées par les bulles d’un compresseur. Cela permet ainsi d’avoir un filtre biologique très efficace pour garantir une eau saine.

Un stérilisateur UV surdimensionné de 36W viendra assurer la clarté de l’eau. L’ensemble est alimenté par une pompe à débit variable pouvant être poussée à 10 000L/h, raccordée à des vannes permettant de régler le débit passant dans l’UV, la filtration ou directement la cascade.

Un capot en bois de classe IV résistant aux intempéries est réalisé sur mesure pour abriter l’ensemble des éléments techniques.

Pour clarifier l’eau, il est proposé de vidanger totalement les bassins pour extraire la vase et l’argile qui s’y sont déposées. Ce nettoyage et cette vidange révèleront de nombreuses fissures dans le béton qui n’a pas été réalisé dans les règles de l’art.

Il est donc proposé de réaliser une étanchéité totale et durable par la pose d’une membrane EPDM noire en une seule pièce pour les deux bassins et la cascade.

La mise en oeuvre

Une tranchée est réalisée pour passer le tuyau de remontée d’eau et les câbles entre le recoin où est dissimulée la pompe et le coffre de filtration.

L’ensemble des éléments techniques (pompe, câbles, tuyaux) ainsi que les rebords de la bâche sont masqués par des pierres maçonnées tout autour du bassin. Certaines pierres ne sont pas fixées pour permettre l’entretien (pompe, cascade).

Les plantes existantes ainsi que de nouvelles plantes sont disposées dans des paniers remplis sans terre ni argile et participeront au maintient d’une eau claire.

Publié par

Bassin à koï de 8000 litres

Réalisation d’un bassin de 8 mètres cubes avec filtration mécanique automatique et biologique volumineuse pour une eau cristalline.

Pour garantir une bonne durabilité de la membrane EPDM, un crépis en mortier protège la bâche des agressions des rongeurs. Un filtre à tambour évacue les boues aux égoûts pour délester l’importante filtration biologique et assurer une eau cristalline sans aucun entretien.